The Hate U give

FILM – T.H.U.G : The Hate U Give

The Hate U Give débarquait sur nos écrans le 23 janvier dernier (en France). Un drame traitant du racisme aux États-Unis.

 

  • Présentation

Inspiré du roman d’Angela Thomas, The Hate U give est une adaptation cinématographique, réalisé par Georges Tillman Jr, dont la première sortie fut en octobre 2018.

Avec pour actrice principale Amanda Stenberg, on y retrouve aussi, Regina Hall ou encore Russel Hornsby.

 

  • Synopsis

Starr (joué par Amanda Stenberg), adolescente de 16 ans vit entre deux mondes. La journée, Starr est lycéenne dans une école pour Blancs, fréquenté majoritairement par des riches, le soir, elle redevient cette fille noire du ghetto, fan des baskets.

Alors qu’elle arrivait à jongler entre ces deux identités, sans trop de difficultés, Starr est malheureusement témoin de la mort de son meilleur ami d’enfance, Khalil. Tué par balles par un officier de police, la vie de Starr prend un nouveau tournant. Confrontée aux multiples pressions de sa communauté, deux choix se posent à elle, afin qu’elle trouve sa voie et se batte pour ce qu’il y a de plus juste.

 

  • Impressions

Á l’heure où le pourcentage de violence policière ne cesse de croître, réaliser un film racontant cela ne se faisait que tarder ! En lien directement avec l’actualité américaine, The Hate U Give, nous rappelle initialement le sens de ce therme, tant mal interprété. Un hommage à Tupac certes, mais un grand accent sur la situation des noirs en Amérique.

Globalement, les scènes sont puissantes, poignantes à en donner quelques frissons. Selon moi, l’acteur qui sort du lot est Russel Hornsby (dans le rôle du père). En effet, l’interprétation est tellement bien réalisée, qu’il en arrive même à voler la vedette à Amanda Stenberg (Starr). Le sujet est bien traité et l’histoire est compréhensible.

En dépit de cela, je trouve que le fil se perd. Je m’explique, The Hate U Give traite des violences policières principalement mais aussi de trafic, d’amour et des guerres de gang… Je vous avous que je suis resté sur ma fin. Concernant les violences policières et l’affaire de Khalil, plusieurs questions se posent :

Où en est l’affaire ?

Que devient le policier ?

L’on t-il acquitté ?

Starr mène-t-elle son combat jusqu’au bout, comme prévu ?

Autant de questions, malheureusement, en suspend. La dernière scène montre une famille heureuse et soudée, débarrassé du passé de Gangster du père.

De là, on comprend bien que, les règlements de comptes entre bandes prirent le dessus sur les violences policières et le décès de Khalil. Je trouve cela dommage… Toutefois le film vaut d’être vu car chaque interprétation est différente.

Pour ceux qu’ils l’ont vu, qu’en avez-vous pensé ? Dites-le en commentaires

Naledi Sô ★★

Laisser un commentaire